• Si faible que soit ton espoir

    Si faible que soit ton espoir, Bats-toi

    Jette ton courage

    Quelqu'un le ramassera pour le relancer

    C'est en luttant qu'on forme un peuple

    Un peuple d'hommes et de femmes

    Qui avaient peur

    Parce qu'ils ne savaient pas

    Ils ne savaient paxs que leur richesse cachée,

    C'était leur force de dignité

    Face à leurs oppresseurs.

    Si faible que soit ta voix,

    Ne te tais pas. Jette ta parole,

    Quelqu'un la ramassera pour la relancer

    C'est en parlant qu'on forme un peuple.

    Un peuple d'hommes et de femmes,

    Méprisé, sans voix,

    Parce qu'ils ne savaient pas...

    Ils ne savaient pas que leur petit nombre

    Ferait un jour s'incliner devant eux

    Ceux qui s'étaient moqués de leur petitesse.

     

    Si faible que soit ton amitié, Donne-la.

    Jette ton amitié,

    Quelqu'un la ramassera pour la relancer.

    C'est en aimant qu'on forme un peuple.

    Un peuple d'hommes et de femmes

    Que tout voulait diviser,

    Parce qu'ils ne savaient pas...

    Ils ne savaient pas que leur amitié

    Valait bien plus que toute leur richesse.

     

    Si faible que soit ta marche, Ne cesse pas d'avancer.

    Jette ta patience,

    Quelqu'un la ramassera pour la relancer.

    C'est en marchant qu'on forme un peuple.

    Un peuple d'homme et de femmes

    Qui, souvent, traînaient les pieds,

    Parce qu'ils ne savaient pas...

    Ils ne savaient pas qu'il faut beaucoup de temps

    Pour gagner la liberté.

     

    Jeannette Le Berre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :